Auto-entrepreneur : comment sécuriser votre patrimoine ?

La création d’une auto-entreprise constitue aujourd’hui un véritable défi pour bon nombre de personnes puisqu’elle permet de s’épanouir professionnellement. Toutefois, cette solution n’est pas sans risque pour votre patrimoine surtout lorsque vous êtes exposé à des pertes financières. Fort heureusement, il existe des solutions pratiques pour pallier ces éventuels risques. Ces différentes solutions ont principalement pour but de vous permettre de gérer ou faire fructifier vos revenus, afin de mieux protéger votre argent. Voici quelques points à connaître pour sécuriser au mieux votre patrimoine.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Par Mélanie MOSSALY Publié le 25/11/21 à 14:47
Entrepreneur Patrimoine Securiser

Comparez les dispositifs fiscaux avec l'aide d'experts

Les taxes et les impôts ont un impact considérable sur votre budget personnel. On distingue en effet différents types d'impôts qui s'appliquent sur vos finances : impôt sur le revenu, taxe habitation, taxe foncière, etc. Il est toutefois possible de réduire considérablement vos charges tout en vous construisant un patrimoine. Pour cela, il est conseillé de vous informer sur les dispositifs fiscaux auxquels vous êtes éligible et d'analyser convenablement leur rentabilité.

Si vous souhaitez choisir le meilleur dispositif fiscal, il est recommandé de faire appel à des experts en fiscalité ou des conseillers en gestion de patrimoine. En France, il existe aujourd'hui des sites de gestion de patrimoine et de défiscalisation que vous pouvez consulter pour bénéficier d'une meilleure optimisation fiscale. Pour bénéficier de conseils d'experts, visitez le site de GoToInvest qui met à votre disposition des comparatifs, ainsi qu'un accompagnement adapté à votre situation patrimoniale.

Ces sites vous proposent le plus souvent des solutions de réductions des charges fiscales afin de mieux garantir la sécurité de votre patrimoine. En faisant appel à des sites de gestion de patrimoine, des professionnels pourront vous orienter vers les secteurs d'investissement rentables disposant d'un avantage fiscal. Les réductions d'impôts se retrouvent généralement dans des dispositifs comme :

  • un FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation),
  • un FIP (Fonds d'investissement de proximité),
  • la loi Pinel,
  • une SCPI (Société civile de placement immobilier).

Pour optimiser votre budget fiscal, optez pour le paiement mensuel de vos impôts. En ce qui concerne le prélèvement à la source, il est possible de réduire votre taux de prélèvement s'il est trop élevé en comparaison avec votre réel niveau d'imposition.

En optant pour les sites de gestion de patrimoine, des experts pourront vous aider à choisir le taux qui convient le mieux à vos contraintes fiscales : taux individualisé, taux personnalisé ou taux non personnalisé. Par ailleurs, il est également conseillé de déclarer vos déductions et crédits d'impôt. Certaines dépenses donnent droit à des crédits d'impôt qui permettent de réduire vos charges fiscales.

site de gestion de patrimoine, comparateur

Simulez vos projets d'investissement

Dans le cadre de la réalisation d'un projet d'investissement, il est important d'évaluer sa rentabilité. En effet, ce type de simulation passe essentiellement par le calcul du retour sur investissement (ROI). Ce quotient n'est rien d'autre que le pourcentage de gain que vous pouvez espérer faire sur votre projet par rapport à votre mise de départ. Dans ce contexte, vous devez vous assurer que les bénéfices sont supérieurs à votre investissement initial. Le calcul du retour sur investissement vous permettra de ne pas vous perdre dans n'importe quelle solution d'investissement. Le but principal est de maximiser le taux de rendement de votre projet et garantir la profitabilité de votre auto-entreprise ou de votre patrimoine personnel.

Avant de choisir un secteur d'investissement, il est recommandé de comparer les différentes solutions qui s'offrent à vous, que ce soit sur le moyen ou le long terme. Afin de mieux protéger et gérer votre patrimoine, ainsi que votre épargne, privilégiez les solutions qui s'adaptent à vos objectifs.

Il existe également d'autres solutions pouvant permettre d'évaluer un projet. En effet, il est conseillé de prendre en compte le temps de récupération de votre investissement, en considérant les entrées de trésorerie nettes. Les investissements qui disposent d'un délai de remboursement relativement court sont considérés comme les moins risqués.

Optez aussi pour des solutions d'investissement caractérisées par un taux de rendement annuel élevé, afin de mieux gérer votre patrimoine. Ces différents facteurs participent à la simulation de vos différents projets d'investissement. En raison de la complexité du processus de simulation, n'hésitez pas à faire appel à des experts spécialisés dans la gestion du patrimoine pour bénéficier de conseils éclairés.

Investissez dans l'immobilier pour garantir la sécurité de votre patrimoine

En tant qu'auto-entrepreneur, l'immobilier peut constituer un secteur rentable, surtout si vous n'êtes pas adepte des placements en bourse. Choisissez l'investissement immobilier qui s'adapte le mieux à votre profil. Vous pouvez opter pour l'investissement locatif, les résidences principales, secondaires, etc. Dans tous les cas, il est important d'analyser la rentabilité de votre investissement immobilier en fonction de vos objectifs. Vous pouvez par exemple définir votre horizon d'investissement sur un semestre, 1 an, 4 ans ou 10 ans.

La création d'une SCI

En termes d'investissement immobilier, il existe plusieurs dispositifs avec pour vocation de réduire considérablement vos charges fiscales et protéger votre patrimoine. Pour protéger vos biens, vous pouvez opter pour la création d'une SCI (Société civile immobilière).

Cette alternative vous permet d'investir dans des biens immobiliers à travers une société, en fonction de vos parts sociales. Cela permet d'être à l'abri des créanciers si vous accumulez des dettes dans l'exercice de votre activité. Toutefois, la création d'une SCI nécessite deux associés au minimum et implique le paiement de certains frais.

La loi Pinel et le dispositif LMNP

Outre la SCI, vous pouvez protéger votre patrimoine via l'investissement locatif grâce à la loi Pinel. Elle présente un avantage fiscal non négligeable.

Il est également possible d'optimiser vos charges fiscales grâce au dispositif LMNP (Loueur en meublé non professionnel). Avec un tel dispositif, vous pouvez décider de mettre des biens immobiliers meublés en location. Dans ce cas, les loyers perçus sont uniquement soumis à l'impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Ce dispositif vous permet de déduire de vos recettes annuelles les charges et l'amortissement du bien (régime réel) ou d'être imposable uniquement sur la moitié de vos bénéfices (régime Micro-bic). Dans tous les cas, il est recommandé de déclarer vos biens immobiliers insaisissables pour vous prémunir de certains risques.

investissement immobilier, auto-entrepreneur, gestion de patrimoine

Faites des placements financiers variés

Pour mieux garantir la sécurité de votre patrimoine, faire des placements financiers peut se révéler une solution intéressante. Optez principalement pour des placements financiers qui fonctionnent et conviennent à votre situation patrimoniale. N'hésitez pas à prendre en compte vos objectifs et la durée de votre placement. Sur le marché, vous trouverez une large gamme de choix de placements. Vous pouvez choisir d'investir dans des secteurs comme :

  • les cryptomonnaies,
  • le metaverse,
  • l'immobilier 3.0,
  • les SCPI résilientes,
  • les innovations technologiques.

Ces exemples de placement sont dans certains cas plus bénéfiques que l'investissement bancaire ou immobilier. Le seul inconvénient des placements financiers est lié au fait qu'ils ne sont pas garantis et peuvent ainsi fortement varier en fonction des cours.

Avant de vous lancer dans un placement financier, veuillez vous renseigner convenablement sur son actualité économique. Il est en effet facile d'enregistrer des pertes en bourse. Cependant, il est possible de diversifier vos placements afin de mieux valoriser votre patrimoine. Cela vous permet de mieux faire face à vos difficultés professionnelles au moment opportun. L'investissement en bourse permet également de bénéficier d'économies d'impôt.

Privilégiez l'épargne en assurance vie

Par définition, l'assurance vie est un contrat d'épargne qui consiste à se constituer un capital donné sur le long terme. Il s'agit d'une solution qui s'adresse aux auto-entrepreneurs puisque l'assurance vie est insaisissable par les créanciers, selon les articles L 132-12,13 et 14 du Code des assurances. Ce type d'épargne dispose en effet d'avantages fiscaux et successoraux.

En fonction de vos objectifs, vous avez la possibilité de détenir au même moment plusieurs contrats d'assurance vie. Ce contrat d'épargne est sans plafond de versement. Le souscripteur est libre de retirer son capital, ainsi que les bénéfices générés en cas de besoin, que ce soit en entier ou par tranche. Vous êtes également libre de choisir les bénéficiaires du capital construit. Cela vous permettra de réaliser la transmission de votre capital sans droits de succession.

Par ailleurs, les intérêts sont imposables lors du retrait du montant d'une assurance vie, selon un pourcentage donné. N'hésitez pas à consulter un professionnel en vue de mieux évaluer les différentes offres proposées par les organismes d'assurances.

assurance vie, protection du patrimoine, avantages fiscaux

Choisissez le régime matrimonial adéquat

Le régime matrimonial joue également un rôle considérable dans la sécurité de votre patrimoine. Ce point peut paraître à première vue anodin, mais certains régimes matrimoniaux présentent des inconvénients non négligeables. On distingue généralement trois types de régimes.

La séparation des biens

Chaque époux est propriétaire de ses propres biens, qu'ils soient acquis avant ou pendant le mariage. Ce régime est conseillé aux auto-entrepreneurs puisqu'il permet de protéger le patrimoine de son conjoint des créanciers en cas de difficultés financières.

La communauté légale

En ce qui concerne le régime de la communauté universelle ou légale, tous les biens, sans oublier les éventuelles dettes contractées par les conjoints, sont communs. En cas de dettes professionnelles, les créanciers peuvent notamment s'attaquer à tous vos biens, excepté ceux qui sont déclarés insaisissables. L'autre inconvénient de ce régime est lié au fait que tous les biens, y compris l'entreprise, doivent être partagés équitablement en cas de divorce.

La participation aux acquêts

Quant au régime de la participation réduite aux acquêts, il est similaire au régime de la séparation des biens. Ici, l'auto-entrepreneur assume les dettes liées à ses biens propres. Son conjoint ne contribue qu'aux dettes résultant des charges du mariage. Toutefois, chaque partie bénéficie de la moitié de la fortune de son compagnon en cas de divorce ou de décès.

Choisissez donc votre régime matrimonial avec soin, tout en prenant en compte les risques de votre activité sur les intérêts de votre famille.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Mélanie MOSSALY

Passionnée par les chiffres et principalement la bourse, l'investissement immobilier et les placements dans sa globalité, découvrez au travers de mes contenus, les réponses aux questions que vous vous posez sur vos finances.

368

Aucun commentaire à «Auto-entrepreneur : comment sécuriser votre patrimoine ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires