Quelles sont ces nouvelles compagnies d’assurance du web, les assurtech ?

De plus en plus de nouvelles compagnies d’assurance du web sont créées. En janvier 2021, 224 assurtechs ont été enregistrées en France (panorama annuel du cabinet Klein Blue Partners). Ce chiffre montre que la crise sanitaire n’a pas désavantagé ces start-ups. Au contraire, elles ont augmenté de 10% selon la même source.

Grâce aux technologies digitales, elles révolutionnent le secteur de l’assurance et réalisent des bénéfices. Cette prouesse des assurtechs a suscité l’intérêt des assureurs traditionnels.

Cependant, à défaut de se mettre en concurrence, ces acteurs du même secteur ont entretenu une bonne collaboration. Celle-ci a débouché sur des rendements fructueux. Ces jeunes pousses ont changé positivement la gestion des risques et amélioré l’expérience des clients.

Marie Morizet Pourquoimabanque
Par Marie MORIZET Modifié le 06/09/21 à 08:59
Assurtech

Présentation des assurtechs

Ces nouvelles startups sont présentes sur le marché de l’assurance et interviennent dans des domaines variés.

Définition

Une assurtech est une start-up d’assurance qui se sert des technologies numériques et digitales. Sa désignation en anglais est insurtech. Leur principal but est de réaliser des bénéfices en conquérant de nouvelles parts de marché. Pour y arriver, elles proposent divers services tout en réduisant les coûts.

Elles ne cherchent pas à proposer d’autres services que les entreprises d’assurance. Par contre, elles innovent dans les méthodes de vente par exemple. Cela influence les attitudes des assurés, des assureurs, des réassureurs et des intermédiaires.

Domaine d’activité

Comme le présente Conseils-maisons.fr dans son guide d’assurance habitation, les assurtechs interviennent dans des domaines divers.

D’une part, elles sont présentes dans les secteurs liés aux nouvelles technologies : le Peer to Peer, le big data, l’intelligence artificielle, l’exploitation des données, les achats groupés, les objets connectés, les véhicules connectés, les comparateurs d’assurance, mais encore l’innovation de produits et autres.

D’autre part, elles proposent des assurances telles que : les assurances vie, les assurances maladie, les assurances automobiles, etc. Néanmoins, elles préfèrent proposer des services qui se rapportent simplement aux assurances non-vie.

Réaction des assureurs face aux assurtechs

En premier lieu, les grands assureurs ont opté pour une collaboration avec les assurtechs. Par contre, ils ont privilégié les investissements dans celles-ci par la suite.

Les assureurs collaborent avec les start-ups

Au prime abord, les grandes compagnies d’assurance ont décidé de collaborer avec les assurtechs.

En effet, les assureurs ont créé des postes afin de recruter des profils. Ces derniers sont particulièrement réservés à leurs rapports avec les assurtechs, dont ils ont une bonne opinion. Pour tirer profit de leur expertise et conseil, les assureurs ont choisi de collaborer avec celles-ci.

En réalité, ils ont compris que ces plateformes pouvaient leur être d'une grande aide concernant certaines fonctions :

  • fraude,
  • vente,
  • big data,
  • marketing,
  • intelligence artificielle…

Cela représente pour eux un bon moyen d’élargir leurs domaines de compétence. De plus, les assurtechs constituent un intermédiaire commercial stratégique du fait de leurs innovations et des technologies qu'elles utilisent.

Les assureurs préfèrent investir dans les start-ups

Après avoir décidé de collaborer avec les start-ups d’assurance, les assureurs pensent aussi à investir dans ces entreprises en ligne. Ces investissements se font le plus souvent à travers les fonds d’investissement ou par les banques. Cependant, les placements sont rarement faits directement dans les assurtechs.

Impact des assurtechs sur l’offre des assureurs

Les assurtechs ont considérablement influencé les compagnies d’assurance à notre avis.

Dans la création d’un nouveau produit

De nombreuses données sont examinées par les assureurs avant la création d’un nouveau produit d’assurance.

Certains assureurs en ligne collectent des données provenant des capteurs et des satellites. Elles le font en se basant sur des sources inédites afin de créer des polices d’assurance paramétriques. Celles-ci couvrent les gouvernements et les entreprises contre les risques et les catastrophes naturelles entre autres. Les grands assureurs peuvent alors enrichir leurs offres avec ce type d’assurance innovante.

En outre, d'autres assurtechs sont capables de fouiller le darknet à la recherche de contenus piratés. Cet avantage peut aider les assureurs à protéger leurs clients contre une cyber-menace ou toute autre attaque.

Dans l’appréciation du risque

Les assurances, pour ajuster leurs manières d’apprécier le risque, font appel aux assurtechs. Certaines plateformes sont capables de fournir aux compagnies d’assurance un logiciel basé sur l’intelligence artificielle. Celui-ci permettra à ces derniers de construire plus efficacement leurs modèles actuariels. Son but est de rendre la modélisation du risque automatique.

Conformément aux règles internationales, l’intelligence artificielle garantit la transparence et la clarté des modèles conçus. Ainsi, vous économisez de l'argent et vous gagne par la même occasion un précieux temps. Collaborez avec les assurtechs permet ainsi d'accroitre les performances commerciales des entreprises physiques.

Dans l’expérience client

Le meilleur moyen de se rapprocher de ses clients et d'accroître son chiffre d'affaires aujourd’hui est de faire usage de la technologie. Les assureurs seront donc en mesure de satisfaire leurs clients et d’améliorer leurs images auprès d’eux. Ils ont l’opportunité d’aller au-delà de la rigoureuse couverture du risque.

À cet effet, plusieurs startups ont opté pour des polices d’assurance sur mesure. Il s’agit par exemple de Lovys (assurance multirisque ou MRH),de Leocare (assurance auto et habitation), mais aussi de Luko (assurance habitation).

C'est aussi le cas de Lemonade (assurance habitation) et de Homebrella (assurance habitation). Outre celles-ci, plusieurs autres assureurs ont décidé de bâtir une relation de confiance et de bienveillance avec leurs clients.

Sur le plan de la distribution

À l’instar de Zelros en France, Qover en Belgique et Simplesurance en Allemagne, plusieurs assurtechs innovent sur le plan de la distribution. Elles adoptent la logique des places de marché avec pour objectif d’insérer dans les anciens canaux de vente des produits d’assurance.

Par contre, Zelros et certaines assutechs ont choisi d'intensifier dans la vente de leurs produits. En collaboration avec des assureurs majeurs en France, elle améliore la performance des commerciaux en utilisant l’IA.

Dans la gestion des sinistres

Dans ce domaine, certaines plateformes en ligne accompagnent plusieurs entreprises d’assurance dans la numérisation du processus de déclaration de sinistre. Cette option permet de réduire les coûts opérationnels de 70% et d'améliorer l’expérience client par la même occasion.

Influence de la covid-19 sur l’assurtech

La crise sanitaire COVID-19 a participé à l’évolution des assurtechs comme bien d’autres entreprises en ligne. Cette crise a accéléré le processus de digitalisation dans le monde. Cela a donc permis à ces assureurs disponibles sur internet de se rapprocher davantage de leurs clientèles.

Pendant le confinement, certaines entreprises basées en ligne ont connu un succès remarquable grâce à leurs solutions qui se basent sur le Cloud. Les assurtechs ont su anticiper la crise, car elles avaient développé les technologies nécessaires pour y arriver.

Néanmoins, en période de crise, le risque de piratage et de détournement est élevé, cela est dû à la fraude opportuniste. Pour le minimiser, plusieurs assurances en ligne ont mis en place des stratégies qui anticipent précisément les modèles de fraude potentiels.

À l’horizon 2025

À horizon 2025, le chiffre d'affaires total de cette nouvelle génération d'assureurs dans le monde sera de 466 milliards d’euros (556 milliards de dollars).

Ce montant représente le dixième du marché espéré dans le secteur de l’assurance dans le monde (estimé à 5100 milliards de dollars). Ces statistiques sont issues d’une étude effectuée par les sociétés spécialisées dans ce domaine.

Marie Morizet Pourquoimabanque
Marie MORIZET

Journaliste et rédactrice web spécialisée dans la finance, je rédige des contenus tous biens différents, axés sur la gestion des comptes, les placements, les prêts ou encore l'assurance ou l'investissement immobilier, mais toujours avec passion pour l'information.

329

Aucun commentaire à «Quelles sont ces nouvelles compagnies d’assurance du web, les assurtech ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires