Les taux de crédits immobiliers continuent à monter : Explications !

Les taux moyens de prêts immobiliers proposés par les organismes bancaires ont continué d’augmenter en ce mois de mai 2022. Et cette hausse devrait malheureusement se poursuivre dans les prochaines semaines.
Quelles sont les causes de cette augmentation ? Comment est-il encore possible de réaliser des économies dans un tel contexte ?
Découvrez-le dans cet article !

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Par Mélanie MOSSALY Modifié le 06/05/22 à 18:28
Hausse Taux Crédit Immobilier

Une augmentation des taux immobiliers sans pareille

Les taux moyens des crédits immobiliers proposés par les banques ont une nouvelle fois augmenté en ce début de mois de mai. Ils ont en effet atteint environ 1,5% sur 20 ans, soit une augmentation de 0,5 point depuis le début de cette année 2022.

Une hausse comme nous n’en avions pas connue depuis de nombreuses années et qui devrait malheureusement encore s’amplifier dans les prochaines semaines.

Une conséquence des OAT 10 ans

Cette nouvelle augmentation des taux d'emprunts immobiliers peut principalement s’expliquer par la hausse des taux d'intérêts des emprunts effectués par l’État français, également appelés OAT 10 ans. Ceux-ci ont de fait atteint 1,5% en ce début de mois de mai, un niveau qui n’avait plus été observé depuis 2014.

Concrètement, cela signifie que les banques elles-mêmes empruntent à 1,5% environ. Continuer à prêter à leurs emprunteurs au même taux est donc une situation qui ne peut bien évidemment pas perdurer dans le temps.

L’inflation elle aussi en cause

La hausse des taux d'intérêts est également due au retour de l’inflation générale qui impacte l’ensemble des crédits.

La raison ? L’essence même des taux d'intérêt est de compenser toute perte de valeur de l’argent en lien avec cette inflation. Dans le contexte actuel, il est donc logique que les taux de tous les types de crédits augmentent, d’autant plus lorsque l’inflation perdure sur une longue durée.

Cette augmentation générale des taux à long terme impacte forcément les produits de crédits liés au marché immobilier.

Les taux moyens actuels se situent ainsi à 1,37% sur 15 ans, 1,47% sur 20 ans et 1,63% sur 25 ans. Cette augmentation des taux de prêt, alliée à une stagnation des taux d’usure, engendre ce que les banquiers nomment « l’effet ciseau ». Un mécanisme qui a pour conséquence de freiner encore plus l'accès au prêt pour les emprunteurs aux dossiers fragiles.

Bon à savoir :
Le taux d’usure représente le taux maximum légal qu’un établissement de crédit est autorisé à pratiquer dans le cadre d’un prêt.

Une baisse des crédits immobiliers

Le durcissement des conditions de prêt impacte déjà le marché immobilier et une baisse de 16% des projets d’achat a été constatée entre février et mars 2022.

En outre, comme mentionné plus haut, la situation ne devrait pas se corriger dans les prochaines semaines. Si la Banque Centrale Européenne (BCE) a effectivement maintenu ses taux directeurs pendant le mois d’avril, Christine Lagarde, sa directrice, a laissé entendre que la situation pourrait bientôt évoluer.

Autrement dit, ces taux directeurs pourraient augmenter rapidement, entraînant alors une hausse du coût de l’argent pour les organismes bancaires. Ceux-ci se retrouveraient alors dans l’obligation d’augmenter à nouveau les taux de leurs prêts à court ou moyen terme.

La simulation de votre prêt immobilier : une étape primordiale

Dans ce contexte de taux en constante augmentation, procéder à la simulation de votre prêt immobilier est une étape essentielle afin de vous permettre de bénéficier de la meilleure offre.

Lors de cette simulation, un facteur est de taille : il s’agit du calcul de votre capacité d’emprunt.

Attention :
Votre capacité d’emprunt, aussi appelée « capacité de remboursement », n’est qu’un des éléments pris en compte par votre organisme prêteur lors de l’analyse de votre demande de crédit.

En outre, selon votre situation personnelle financière, votre capacité d’emprunt pourra être supérieure au taux d’endettement maximum recommandé de 35%.

Ainsi, sous condition que votre reste à vivre soit toujours considéré comme suffisant par le prêteur, ce taux peut être adapté.

La capacité d’emprunt, qu’est-ce que c’est ?

Votre capacité d’emprunt est le montant maximum que vous êtes en mesure d’emprunter pour votre projet immobilier tout en bénéficiant d’un reste à vivre suffisant. Il s’agit d’un indicateur essentiel lors de la simulation de votre crédit immobilier.

Lors du calcul de votre capacité d’emprunt pour un crédit immobilier, deux variables principales entrent en jeu : votre taux d’endettement ainsi que votre reste à vivre.

  • Le taux d’endettement correspond à la partie de vos revenus que vous allez consacrer au remboursement de votre/vos crédit(s). Bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation légale, les autorités de régulation et de contrôle françaises recommandent cependant aux organismes prêteurs d’accorder un taux d’endettement maximal de 35%.
  • Le reste à vivre est la somme d’argent dont vous disposez après déduction de l’ensemble de vos charges (crédits compris) de l’ensemble de vos revenus. Il doit notamment vous permettre de couvrir vos dépenses courantes telles que vos frais de transports ou vos dépenses alimentaires.

Calcul de votre capacité d’emprunt : les éléments pris en compte

Calculer sa capacité d’emprunt
(Total de vos charges / Total de vos revenus) x 100 = votre capacité d’emprunt en %

Afin de calculer au mieux votre capacité d’emprunt, de nombreux éléments doivent être pris en compte ;

  • Votre salaire ainsi que vos éventuels revenus complémentaires
  • L’ensemble de vos charges
  • Le taux de votre crédit ainsi que la durée de remboursement
  • Le type de bien immobilier que vous désirez acquérir
  • Les frais de notaire
  • Votre profil

Il convient de bien comprendre que, votre capacité d’emprunt étant la somme maximum que vous serez en mesure d’emprunter selon vos revenus, vos charges ainsi que votre reste à vivre, la totalité des frais liés à l’acquisition du bien immobilier doivent être pris en compte.

À noter :
Plus la durée de remboursement de votre crédit augmente, plus votre capacité d’emprunt augmente également.

En effet, à titre d’exemple, si vous êtes en mesure de supporter une mensualité de 1000 € par mois, votre capacité d’emprunt pour un prêt sur 10 ans est de 120 000 €. Si vous étirez votre crédit sur 20 ans, elle est alors de 240 000 €.

Pourquoi calculer votre capacité d’emprunt ?

Procéder au calcul de votre capacité d’emprunt est essentiel en vue d'évaluer la faisabilité de votre projet immobilier.

En outre, elle constitue un indice de solvabilité conséquent auprès des organismes prêteurs lors de l'étude de votre dossier de demande de crédit immobilier.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Mélanie MOSSALY

Passionnée par les chiffres et principalement la bourse, l'investissement immobilier et les placements dans sa globalité, découvrez au travers de mes contenus, les réponses aux questions que vous vous posez sur vos finances.

458

Aucun commentaire à «Les taux de crédits immobiliers continuent à monter : Explications !»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires