Protection des consommateurs de crédit : ce que doivent contenir les mentions de l’encadré

La protection des consommateurs de crédit est un enjeu majeur dans un monde financier de plus en plus complexe. À cet égard, la législation française impose des règles strictes aux institutions prêteuses, notamment l’inclusion d’un encadré informatif au début de tout contrat de crédit. Cet encadré vise à informer clairement l’emprunteur sur les conditions essentielles du crédit proposé. Mais que doit exactement contenir cet encadré pour être conforme à la loi et quelles sont les implications pour les emprunteurs et les prêteurs ?

Marie Morizet Pourquoimabanque
Par Marie MORIZET Publié le 25/03/24 à 19:40
Deux personnes en train de signer un document de crédit, avec un focus sur les mains et le stylo.

L'encadré informatif : Un outil de transparence

La transparence est le maître mot qui guide la régulation des contrats de crédit. Les articles L. 31118 et L. 31148 du Code de la consommation stipulaient déjà clairement l'exigence d'un encadré informatif. Avant l'introduction de l'ordonnance n° 216301 du 14 mars 2016. Cet encadré doit présenter les caractéristiques essentielles du crédit de manière concise et lisible.

Les mentions obligatoires

Les Mentions Obligatoires

Selon l'article R. 3115 du Code de la consommation, dans sa rédaction précédant le décret n° 2016884 du 29 juin 2016, l'encadré doit contenir certains éléments. À l'exclusion de toute autre information :

  •  Le montant total emprunté ; 
  •  Le nombre et la périodicité des échéances dues par l'emprunteur ; 
  •  L'ordre d'affectation des échéances en cas de soldes dus à des taux différents ; 
  •  Pour les découverts en compte, le montant et la durée autorisés ; 
  • Tous les frais liés à l'exécution du contrat de crédit, y compris ceux associés à la tenue des comptes et à l'utilisation de moyens de paiement spécifiques ; 
  •  Les conditions de modification de ces frais.

À toutes fins utiles, lisez : Crédit immobilier : les erreurs à éviter lors de la négociation des taux d’intérêt avec votre banque

Inclusion des frais dans l'échéance : Une obligation

La cour d’appel a souligné l'importance de l'inclusion des frais liés à l'exécution du contrat de crédit dans le montant des échéances mentionnées dans l'encadré. La non-inclusion de ces frais peut entraîner la déchéance du droit aux intérêts pour le prêteur, soulignant la gravité de la conformité aux mentions de l'encadré.

Lire aussi : Crédit à la consommation : comment éviter les pièges courants lors de l’emprunt

Implications pour emprunteurs et prêteurs

Pour les consommateurs, cet encadré est une boussole dans le paysage parfois nébuleux du crédit. Il assure une compréhension claire des engagements financiers pris. Pour les institutions prêteuses, respecter ces exigences légales n'est pas seulement une question de conformité ; c'est aussi une marque de respect envers leurs clients. La transparence favorise la confiance, élément crucial dans toute relation financière.

À toutes fins utiles, lisez : Prêt personnel en ligne : 10 étapes simples pour obtenir un financement rapide.

Marie Morizet Pourquoimabanque
Marie MORIZET

Journaliste et rédactrice web spécialisée dans la finance, je rédige des contenus tous biens différents, axés sur la gestion des comptes, les placements, les prêts ou encore l'assurance ou l'investissement immobilier, mais toujours avec passion pour l'information.

400

Aucun commentaire à «Protection des consommateurs de crédit : ce que doivent contenir les mentions de l’encadré»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires