La certification AMF, une obligation pour la sécurité des usagers

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Par Mélanie MOSSALY Modifié le 13/01/22 à 09:05
Certification Amf

Qu’est-ce que l’AMF ?

En août 2003, la loi de sécurité financière imposait la création de l’AMF, l’autorité des marchés financiers.

Cette institution financière est la garante du respect des lois en matière de protection concernant les outils de placement sur les marchés. Elle est donc dépositaire de l’autorité publique en ce qui concerne les marchés financiers : « L’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés ».

La mission de l’institution est donc en perpétuel développement, au même titre que le contexte économique aussi bien sur le territoire français, qu’européen.

Une certification obligatoire

L’AMF a précisé sur son site que cette certification est obligatoire pour « toutes les personnes physiques exerçant la profession de conseiller en investissements financiers, pour celles ayant le pouvoir de gérer ou d’administrer la personne morale en tant que conseiller en investissements financiers et pour celles dont l’emploi consiste à exercer un conseil en investissements par la personne morale habilitée en tant que conseiller en investissements financiers. »

Il s’agit donc d’un examen qui concerne toutes les personnes employées par des prestataires de services d’investissement. Du vendeur de produit d’épargne au responsable du « back-office », tous ont l’obligation de posséder la certification AMF.

Elle vise une amélioration du niveau de qualification des personnels et une globalisation européenne des pratiques en usage.

Comment obtenir la certification AMF ?

Obtenir Certification Amf

Si on désire travailler dans le domaine de la finance il faut donc faire preuve d’un minimum de compétences qui sont validées par cette certification. L’AMF attribue la préparation et le passage de l’examen à des organismes de formation externes. A ce titre, chacun d’entre eux doit avoir déposé un dossier répondant à des normes et à des modalités très précises.

Les organismes sont donc eux-mêmes sous l’autorité de l’AMF. Ainsi, la certification AMF de Bärchen offre des contenus adaptés en fonction de la situation des candidats.

Que l’on soit professionnel à la recherche de la validation de nouvelles compétences ou étudiant désireux de rejoindre le grand monde de la finance, il est possible de choisir des formules en formation à distance. Celles-ci donnent accès à une plateforme avec des cours adaptés, des ressources numériques et un ouvrage papier : « Réussir l’examen certifié AMF ».

Ces dispositifs respectent le rythme des abonnés et permettent d’obtenir de meilleurs résultats, notamment grâce à la possibilité de s’entraîner avec des exercices et le passage de 3 à 6 examens blancs.

Les étudiants bénéficient de tarifs avantageux. Pour les professionnels, la formation est éligible au CPF, le compte personnel de formation. L’examen final a lieu au terme du parcours choisi. Selon les formules, le prix comprend la possibilité de le repasser une fois en cas d’échec.

Le programme de la certification

L’AMF a édité un référentiel unique des connaissances qui a pour objectif d’assurer aux investisseurs que leur conseiller aura des connaissances adéquates.

En effet, les textes sur les réglementations en vigueur ainsi que la maîtrise des pratiques des marchés financiers sont indispensables au professionnel.

Des questions seront également en lien direct avec la « culture » commune aux prestataires de services d’investissements, cela concerne le langage à adopter par exemple. L’accent sera aussi mis sur l’éthique professionnelle.

Passer la certification demande d’adopter une attitude de protection et de responsabilité vis-à-vis du client. Par exemple, si le conseiller ne connaît pas certaines réponses, il doit avoir l’honnêteté intellectuelle de le signifier à son interlocuteur et doit être en mesure de rechercher les informations manquantes.

Comment se passe l’examen ?

Examen Certification Amf

L’AMF dispose d’une base commune de plus de 2 200 questions. Le jour J, 120 questions seront soumises aux candidats avec un délai de 2 heures maximum pour y répondre. Ces questions sont réparties en rubriques, qui reprennent les éléments cités au paragraphe ci-dessus.

Pour chacune d’entre elles, il est demandé un niveau de connaissance attendu noté A ou C. Le niveau C consiste en la connaissance de la notion, il suffit généralement de donner une courte définition pour valider la réponse. Pour le niveau A, il faut démontrer un niveau de maîtrise plus conséquent, il faudra être en mesure d’apporter une définition complète, de la disposer dans le contexte auquel elle fait référence et aussi de décrire les pratiques professionnelles qui lui sont directement liées.

Une grille de connaissance est établie par l’AMF par thème ; pour chacun d’entre eux des questions de niveau A ou C sont proposées. La répartition est liée à l’importance que porte l’AMF à la maîtrise de la question abordée. C’est une aide pour les organismes de formation qui doivent vérifier le niveau de connaissances minimales.

Les avantages procurés par la certification

Les prestataires de service d’investissement sont tenus de vérifier le niveau de connaissance minimal des personnes occupant les postes suivants au sein de leur entreprise : les commerciaux, les gérants, les responsables de la compensation d’instruments financiers, les responsables du post-marché, les analystes financiers, les négociateurs d’instruments financiers, les responsables de la conformité et du contrôle interne ainsi que les responsables de la conformité pour les services d’investissements.

Les organismes financiers sont habilités à évaluer les connaissances de leurs collaborateurs. Mais ces tests en interne n’ont pas valeur de certification AMF, ils ne revêtent d’intérêt que pour l’entreprise au sein de laquelle ils sont effectués.

La certification est obligatoirement délivrée par des organismes de formation agréés par l’AMF. Selon la formule choisie par le prestataire de service d’investissement (validation interne ou certification nationale), elle peut permettre aux salariés de changer d’entreprise sans qu’ils soient, de nouveau, obligés de se soumettre à une évaluation car elle est acquise de manière définitive. Un préalable à une nouvelle embauche est la vérification par le prestataire de service d’investissement de l’obtention du diplôme.

Et pour finir...

Aujourd’hui plus de 100 000 personnes en France détiennent la certification. Elles ont obtenu au moins 85 % de bonnes réponses pour le niveau A et 75 % pour le niveau C.

Cette certification est un véritable “Sésame” pour la profession, que ce soit pour les réseaux bancaires ou pour les sociétés de gestion, et globalement pour tout salarié exerçant son activité dans le domaine de la finance. La certification AMF est donc un gage de professionnalisme et de sérieux tant pour les clients que pour ceux qui la détiennent.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Mélanie MOSSALY

Passionnée par les chiffres et principalement la bourse, l'investissement immobilier et les placements dans sa globalité, découvrez au travers de mes contenus, les réponses aux questions que vous vous posez sur vos finances.

488

Aucun commentaire à «La certification AMF, une obligation pour la sécurité des usagers»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires