Comment trouver un partenaire financier hors banque ?

Vous avez besoin de fonds pour financer un projet professionnel ou privé mais ne désirez pas faire appel aux services d’une banque traditionnelle ?
Il existe de nombreux modes de financement alternatifs !
Sociétés de crédit, crowdfunding, capital risque mais aussi prêt entre particuliers, découvrez comment trouver un partenaire financier hors banque dans cet article !

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Par Mélanie MOSSALY Modifié le 21/11/22 à 13:53
Financement Hors Banque

Les sociétés de crédit

Une société de crédit, ne proposant pas de produits de gestion bancaire de base tels que des comptes courants, des cartes bancaires ou encore des produits d'épargne, diffère complètement d’une banque traditionnelle.
Une société de crédit vous offre cependant la possibilité de souscrire à de nombreux crédits à la consommations ou à un prêt personnel.

À noter :
Le plus souvent, un organisme de crédit ne dispose pas d’agence physique. Tous les échanges éventuels avec votre conseiller se font dès lors par téléphone ou en ligne.

À titre d’exemple, avec le Crédit Cofidis, vous pouvez introduire une demande de prêt pour un montant compris entre 500 et 35 000 €.
Filiale du Crédit Mutuel, Cofidis compte aujourd’hui parmi les sociétés de crédit les plus réputées. Avec Cofidis, vous pouvez emprunter à un Taux Annuel Effectif Global (TAEG) révisable et qui varie, selon le montant et la durée de votre crédit, entre 0,47% et 21,10%.

Le financement participatif

Également appelé « crowdfunding », le financement participatif a connu un essor important ces dernières années. Cet outil 100% en ligne de financement alternatif ne passe par aucun circuit bancaire traditionnel et s’adresse au plus grand nombre.

En effet, avec le crowdfunding, particuliers, entreprises, collectivités et associations peuvent récolter des fonds par le biais de plateformes en ligne et auprès de particuliers afin de financer toutes sortes de projets. Il peut s’agir, par exemple, d’un projet artistique, entrepreneurial ou encore culturel.

Bon à savoir :
Le crowdfunding est particulièrement bien adapté aux jeunes entreprises qui rencontrent des difficultés en vue de mobiliser les fonds nécessaires à l'élaboration de leurs projets par le biais de financements plus traditionnels.

Le plus souvent, les financements participatifs sont mobilisés dans les cas suivants :

  • L’emprunteur ne souhaite pas, ou ne peut pas faire appel à un organisme bancaire.
  • L’emprunteur cherche un moyen de complémentariser un financement déjà acquis.
  • L’emprunteur désire tester son produit sur le marché de la communauté en ligne et se constituer une base de clients potentiels.

Il existe différents types de crowdfunding :

  1. Le financement participatif par les dons, avec ou sans contreparties, mais toujours non financières. On parle alors souvent de "récompenses".
  2. Le financement participatif en prêt par lequel un projet est financé par le biais de crédits rémunérés.
  3. Le financement participatif par l’investissement. Ici, un projet entrepreneurial est financé grâce à la souscription de particuliers à des titres de créance ou de capital de la société. La contrepartie est alors une participation aux éventuels bénéfices générés par le projet.

Le capital risque

Capital Risque
Découvrez ce qu'est le capital risque, un mode de financement autre que la banque

Le capital risque constitue un autre mode de financement que vous pouvez envisager dans le cadre d’un projet entrepreneurial. Il s’agit d’une prise de participation minoritaire dans une société au cours d’une durée déterminée et par un organisme spécialisé.

Attention :
Le capital risque est une solution de financement qui n’est réservé qu'à des catégories d’entreprises spécifiques. En effet, les sociétés spécialisées de capital risque se rémunérant au regard de la plus-value générée lors de la revente des titres auxquels elle a souscrit, elles effectuent des analyses approfondies des sociétés.

Le financement privé

L’ouverture du capital d’une entreprise peut également être donnée à un investisseur privé tel qu’un fournisseur, un business angel ou encore un épargnant.

Bon à savoir :
Un business angel est une personne physique qui désire investir des fonds dans une entreprise innovante et à haut potentiel.

En outre, ce type de financement est encouragé par l’État français. En effet, dans le cadre de la souscription au capital d’une PME en numéraire, une réduction d’ISF (75% de la somme des versements effectués à raison de maximum 50.000 €) ainsi qu’une réduction d'impôt sur le revenu (25% de la somme des versements effectués à raison de maximum 40.000 €) sont prévues.

Le prêt personnel entre particuliers

Le prêt de particulier à particulier est un autre mode de financement en dehors du système bancaire. Il existe deux façons de contracter un prêt personnel entre particuliers: le crowdfunding dont nous avons parlé plus haut et le prêt de gré-à-gré avec des personnes de votre entourage.

Bien que ce type de prêt soit fortement répandu au sein des membres d’une famille ou entre amis, peu de gens savent toutefois qu’il peut être légalement encadré.

Comment établir un contrat de crédit entre particuliers ?

En vue d’emprunter entre particuliers, selon le montant du prêt, il vous faut officialiser le contrat de crédit par acte authentique. En effet, lorsque ce type de crédit est d’un montant égal ou supérieur à 760 €, il doit être déclaré au Service des Impôts.

Pour ce faire, deux solutions s’offrent à vous :

  1. Vous pouvez remplir une Déclaration de contrat de prêt à télécharger sur le site Impots.gouv. Les deux parties (prêteur et emprunteur) doivent alors disposer d’un exemplaire original et signé.
  2. Vous pouvez, en tant qu’emprunteur, rédiger une reconnaissance de dette que vous serez tenu de signer et dont la copie originale sera détenue par votre prêteur. Cet acte peut être effectué devant notaire ou sous seing privé, puis doit être transmis au Service des Impôts.

Que vous ayez opté pour un contrat de prêt ou une reconnaissance de dette, le document doit faire état des modalités du crédit de façon détaillée :

  • Coordonnées complètes du prêteur et de l’emprunteur,
  • Montant du capital et durée de remboursement,
  • Taux d'intérêt éventuel,
  • Montant annuel des intérêts ainsi que du capital remboursé,
  • Date et signature du prêteur et de l’emprunteur.

Quel est le taux d'intérêt d’un prêt entre particuliers ?

Lors d’un crédit entre particuliers, le prêteur est en droit d’exiger l’application d’un taux d'intérêt afin de se rémunérer pour le service rendu.

Cependant, à l'instar des autres types de crédits à la consommation, le taux d'intérêt d’un prêt entre particuliers ne peut excéder le taux d’usure en vigueur.

Bon à savoir :
Le taux d'usure est le taux maximum légal que les organismes de crédits sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent des prêts. Il est établi par la Banque de France et est révisé chaque trimestre.

Les intérêts que le prêteur perçoit dans le cadre d’une telle activité sont considérés comme un revenu imposable. Ils doivent donc obligatoirement être déclarés aux autorités fiscales dans la déclaration d'impôts.

Il existe donc bien de nombreuses solutions en vue de trouver un partenaire financier hors banque. Il convient de les analyser toutes avec attention en vue de déterminer la solution de financement la mieux adaptée à vos besoins et à votre situation.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Mélanie MOSSALY

Passionnée par les chiffres et principalement la bourse, l'investissement immobilier et les placements dans sa globalité, découvrez au travers de mes contenus, les réponses aux questions que vous vous posez sur vos finances.

496

Aucun commentaire à «Comment trouver un partenaire financier hors banque ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires