Comment sont calculés les frais d’agence lors de l’achat d’un bien immobilier ?

En vous accompagnant dans l’achat de votre bien, un agent immobilier vous apporte expertise et connaissance du marché. Acteur essentiel au cœur de votre transaction, ses services ne sont toutefois pas gratuits. Comment sont calculés les frais d’agence immobilière ? Qui de l’acheteur ou du vendeur est tenu de les prendre en charge mais aussi est-il possible de les négocier ?
Nous répondons à toutes vos questions dans cet article !

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Par Mélanie MOSSALY Publié le 28/04/22 à 14:37
Calcul Frais Agence Achat Immobilier

Quel est le rôle d’un agent immobilier ?

Un agent immobilier est un professionnel du secteur dont les compétences sont rigoureusement encadrées par la loi. Il a pour mission principale d’assister toute personne l’ayant mandaté à vendre son bien tout en protégeant ses intérêts. Il veille ainsi à la vente rapide et au meilleur prix du bien immobilier en question. Pour ce faire, il utilise notamment le vaste réseau auquel il a accès afin de donner un maximum de visibilité à l’annonce.

Grâce à sa connaissance approfondie du marché de l’immobilier, un agent est également à même de conseiller le vendeur en vue d'établir un prix de vente adéquat.

Mais son rôle ne s'arrête pas là. Il est aussi chargé de veiller au bon respect des lois en vigueur ainsi que de la véracité de l’ensemble des documents fournis tout au long de la procédure de vente.

Il organise également les visites immobilières au cours desquelles il joue un rôle de négociateur et d’informateur.
Enfin, un agent immobilier est légalement habilité à encadrer la rédaction ainsi que la signature d’une promesse ou d’un compromis de vente.

Acheteur ou vendeur : qui doit payer les frais d’agence ?

Avoir recours aux services de tout professionnel engendre forcément une rémunération. Lorsque vous faites appel à une agence immobilière, celle-ci perçoit une commission sur les ventes qu’elle effectue. Dans le cadre d’un mandat de vente classique, les frais d’agence sont le plus souvent à la charge du vendeur. Ce dernier est en effet celui qui a mandaté, de façon indépendante, l’agence immobilière en premier lieu.

Notez toutefois que ces frais peuvent parfois être à charge de l'acquéreur ou encore répartis entre l’acheteur et le vendeur comme dans le cadre d’une location par exemple.
Cette disposition, établie lors de la signature du mandat de vente, doit obligatoirement être précisée dans l’annonce immobilière.

Le mandat de vente, qu’est-ce que c’est ?

Un mandat de vente est le contrat bilatéral qui unit le propriétaire d’un bien immobilier qu’il désire vendre à un professionnel immobilier (agence ou mandataire).

Ce mandat encadre une prestation de services qui peut prendre différentes formes selon le niveau d’implication du professionnel : création de l’annonce, filtrage et mise en relation avec les acheteurs potentiels, visites, appui administratif mais aussi appui à la négociation ou encore accompagnement jusqu'à la signature de l’acte de vente devant notaire.

Obligatoire depuis la loi Hoguet de 1970 afin de passer par une agence, le mandat de vente doit être signé avant la mise du bien sur le marché par l’agence immobilière.

C’est lors de l'établissement de ce contrat qu’est demandé au vendeur s’il désire que les frais d’agence soient à sa charge ou à celle de l’acheteur.

L’importance de bien lire les annonces immobilières

Nous l’avons vu plus haut, un agent immobilier est tenu d’afficher ses prix sur l'ensemble de ses annonces. Et ce, quel que soit le support utilisé (site internet, vitrine,...).

Lorsque les frais d’agence sont à la charge du vendeur, le bien immobilier est vendu à un prix Frais d’Agence Inclus (FAI) avec, sur l’annonce, une mention précisant que les honoraires sont à la charge du propriétaire.

Si la commission d’agence est à la charge de l'acquéreur, l’annonce doit indiquer le prix de vente de même que le pourcentage des honoraires demandés.

Comment sont calculés les honoraires d’une agence immobilière ?

Contrairement aux frais de notaire, les honoraires d’une agence immobilière ne sont pas strictement encadrés par la loi. Ils peuvent donc être déterminés librement et varient, selon les agences, entre 3 à 8% du prix de vente.

Ils peuvent également parfois faire l’objet d’un pourcentage dégressif au regard du prix du bien. Dans ce cas, plus ce montant est élevé, moins le pourcentage de la commission est important. Un pourcentage dégressif permet alors au vendeur de limiter ses frais d’agence tout en lui offrant plus de liberté afin de faire augmenter le prix de son bien immobilier.

Bien que moins courants, des frais d’agence fixes sont désormais proposés par certaines néo-agences ou réseaux de mandataires.

Est-il possible de négocier les frais d’agence immobilière ?

Il convient de commencer par analyser les raisons pour lesquelles les frais d’agence varient. En effet, l'évolution du secteur immobilier mais aussi la localisation du bien ou encore l'efficacité de l’agence immobilière en question sont autant de facteurs à même d’influencer la hauteur de ces honoraires.

Par exemple, en période de crise sur le marché de l’immobilier, les agences tendent à baisser le pourcentage de leur commission afin de rester attractives auprès de leurs potentiels clients. Étant toujours préférable pour une agence de réduire quelque peu sa commission plutôt que de perdre sa clientèle, il n’est pas rare, dans certaines situations, que les agents immobiliers fassent des concessions.

Un vendeur ne doit donc pas hésiter à contacter plusieurs agences afin de faire jouer la concurrence mais aussi de comparer les prix.

Tout travail méritant salaire, cette négociation doit néanmoins rester mesurée et ne pas excéder une certaine limite.

À quel moment doivent être réglés les frais d’agence ?

Il est important de noter que la commission d’agence n’est due qu’en cas de vente immobilière effective. Cela signifie que l’agent est parvenu à mettre acheteur et vendeur en relation ainsi qu'à fixer un prix de vente définitif.

Les honoraires sont alors réglés chez le notaire, lors de la signature de l’acte de vente.

Le dépôt de séquestre

Le dépôt de séquestre est l’unique somme qui peut être exigée par l’agent immobilier avant l’acte de vente. Son montant, recueilli par le notaire, s'élève généralement entre 5 à 10 % du prix du bien lors de la signature du compromis et est presque systématiquement à charge du vendeur.

Mélanie Mossaly Pourquoimabanque
Mélanie MOSSALY

Passionnée par les chiffres et principalement la bourse, l'investissement immobilier et les placements dans sa globalité, découvrez au travers de mes contenus, les réponses aux questions que vous vous posez sur vos finances.

486
Comment développer confiance en so...
Comment développer confiance en soi chez mon enfant ?

Aucun commentaire à «Comment sont calculés les frais d’agence lors de l’achat d’un bien immobilier ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires