Contrat de travail et prêt immobilier : quel duo gagnant ?

Envie d’acquérir le bien de vos rêves ? Comment décrocher votre prêt immobilier et y parvenir ?

Justifier auprès de votre banque vos revenus et le type de contrat de travail dont vous dépendez est une étape incontournable.

Mais au fait, quel type de contrat de travail vous permet de mettre toutes les chances de votre côté pour emprunter ?

Découvrez les contrats de travail désignés comme candidats idéaux pour accéder à la propriété.

Marie Morizet Pourquoimabanque
Par Marie MORIZET Modifié le 23/05/21 à 08:47
contrat de travail et prêt immobilier

Contrat de travail : un gage de régularité

Pour devenir acquéreur d'un bien immobilier et obtenir un prêt, vous allez devoir montrer patte blanche à votre banquier. Le contrat de travail est l'un des critères cibles.

Il permet de déterminer votre stabilité financière et de connaître votre capacité d'emprunt.

Les établissements bancaires préfèrent un candidat ayant des revenus professionnels stables et réguliers pour pouvoir tout simplement honorer ses échéances de crédit, et ce, sur le long terme.

Mais régularité des revenus liés au type de contrat de travail ne rime pas forcément avec solvabilité, ni crédibilité.

Ainsi des loyers impayés, des découverts sur les six derniers mois ou autres incidents de gestion peuvent jouer en votre défaveur. La bonne gestion financière rentre donc également en ligne de mire pour obtenir votre crédit immobilier.

À noter que le taux d’endettement de ce dernier ne pourra pas excéder 33 % de revenus imposables du candidat à l'emprunt

Les contrats de travail privilégiés

Les contrats de fonctionnaire titularisé, suivis des CDI avec période d’essai terminée sont les contrats idéaux pour constituer un dossier de crédit immobilier auprès de votre organisme bancaire.

Puis viennent les CDD et les contrats d’intérimaire avec une ancienneté sans interruption de deux années dans le même secteur d’activité.

Et enfin les travailleurs indépendants avec deux bilans comptables annuels positifs et un bilan prévisionnel encourageant.

Même si les contrats de fonctionnaire titularisé et les CDI sont les contrats préférés des banquiers, les autres si inscrits dans la durée ont toutes leur chance.

Finalement, il n'y a pas de bon ou mauvais contrat de travail, mais plutôt une situation professionnelle propice à la stabilité.

Cependant, si cette dernière est couplée à une très mauvaise gestion financière, vos chances d'accession à la priorité seront automatiquement amoindries que vous soyez ou non en CDI.

Mettre toutes les chances de votre côté

Avoir un bon apport personnel est l'un des critères pouvant faire basculer en votre faveur la décision de votre banque partenaire de vous octroyer un prêt.

Ainsi, un apport conséquent viendra accentuer le degré de confiance de la banque envers un candidat salarié en CDD, un entrepreneur, un libéral ou un saisonnier.

Effectivement le montant de cet apport démontre la capacité d'épargnant et se veut un comportement rassurant.

D'autres astuces existent comme la présence d'un garant dans votre dossier.

Ce dernier sécurise votre banque, car si vous ne pouvez pas honorer une mensualité, votre garant prend la relève et évite ainsi des échéances de crédit immobilier impayé.

Un courtier immobilier est également une autre astuce pour mettre en avant votre dossier, votre capacité d'emprunt et vous aider à obtenir votre prêt.

CDI, CDD, saisonnier, indépendant ou fonctionnaire, ne comptez pas uniquement sur ce critère pour devenir propriétaire.

Mettez toutes les chances de votre côté en épargnant, mais aussi en ayant une gestion financière irréprochable.

Et pour mettre toutes les chances de votre côté, n'hésitez pas à vous faire épauler par un courtier.

Marie Morizet Pourquoimabanque
Marie MORIZET

Journaliste et rédactrice web spécialisée dans la finance, je rédige des contenus tous biens différents, axés sur la gestion des comptes, les placements, les prêts ou encore l'assurance ou l'investissement immobilier, mais toujours avec passion pour l'information.

311

Aucun commentaire à «Contrat de travail et prêt immobilier : quel duo gagnant ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires